Les avantages de la location d’un appartement meublé sont nombreux : fiscalité attractive, loyers perçus plus élevés et surtout liberté contractuelle pour le propriétaire. Dans cet article, faisons le point.

Louer un meublé : une solution attractive

La location meublée implique généralement des changements de locataires plus fréquents et un investissement important en mobilier, mais elle présente des avantages non négligeables qui la rendent plus attractive que la location nue. Découvrez alors comment bien aménager un meublé.

Vos obligations en tant que propriétaire

Une location meublée doit être décente et répondre à certains critères d’ameublement définis par la loi, permettant au locataire d’y dormir, d’y manger et d’y vivre régulièrement. Un décret entré en vigueur le 1er septembre 2015 établit la liste des articles et équipements obligatoires que vous devez acheter (voir la liste complète ici.)

Si la loi Alur de mars 2014 et la loi Macron d’août 2015 ont resserré certaines conditions relatives au bail, la location d’appartements meublés vous permet tout de même de bénéficier d’une grande liberté contractuelle.Mais en particulier, vous devez respecter les points suivants :

  • Le bail est signé pour une durée minimale de 1 an et est reconduit tacitement en l’absence de permission de l’une des parties. La durée du bail est réduite à 9 mois sans possibilité de reconduction tacite si le locataire est étudiant.
  • Le délai de préavis est de 1 mois en cas de congé du locataire, et de 3 mois avant la fin du bail en cas de congé de votre part (si vous souhaitez vendre le logement, y habiter vous-même, ou pour un motif légitime comme non-paiement du loyer).
  • La caution ne peut excéder deux mois de loyer hors charges. Il doit être restitué dans un délai d’un mois après le départ du locataire.

Les avantages de la location meublée

Vous pouvez demander un loyer 10 à 30 % plus élevé pour une location meublée que pour un logement vide équivalent en termes de surface, de qualité et de localisation, ce qui vous assure une meilleure rentabilité brute.

Dans le cas d’un bien meublé, vos loyers sont imposés en tant que bénéfices industriels et commerciaux (BIC) et non en tant que revenus fonciers, ce qui vous permet de bénéficier d’avantages fiscaux. Si vos revenus locatifs n’excèdent pas 23 000 € par an, et si vous n’êtes pas inscrit au registre du commerce en tant que bailleur professionnel, vous bénéficiez du statut de bailleur non professionnel (LMNP).

Vous pouvez alors choisir de n’être imposé que sur la moitié de vos revenus (régime micro-BIC, accessible dans la limite d’un plafond de revenu annuel). Mais si vous le souhaitez, vous avez également la possibilité d’opter pour le vrai régime. Vous pouvez ensuite déduire vos dépenses telles que les intérêts sur les prêts et utiliser l’amortissement année par année pour arriver à un résultat fiscal nul. Il s’agit de réduire, voire d’annuler, votre impôt sur le revenu. Pour en savoir plus sur la fiscalité des appartements meublés, visitez le site internet de l’administration française.

Malgré les obligations qu’elle vous impose en tant que propriétaire, la location meublée reste donc une solution fiscalement intéressante si vous cherchez à investir dans l’immobilier locatif.

Catégories : Immobilier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *