La construction d’une maison en bois peut sembler être un processus laborieux et long qui fait que beaucoup prennent du recul et y réfléchissent à deux fois. Commençant par l’obtention de tous les permis de construire pour la réalisation du projet lui-même, les procédures peuvent être éprouvantes pour les nerfs et exigent beaucoup de patience, même si la satisfaction finale n’a pas d’égal. Voici les différentes étapes liées à la construction d’une maison en bois. Gardez en tête que chacune d’entre elles nécessitent une grande patiente et une grande connaissance.

Les fondations

Nous partons du principe que vous avez choisi le bon emplacement et obtenu tous les permis de construire nécessaires, en fonction du pays et de la région où vous vivez. N’oubliez pas que vous aurez besoin de voies d’accès tant pendant le processus de construction, pour le transport des matériaux, que plus tard, lorsque vous emménagerez dans la nouvelle maison. Maintenant, pour passer à la première étape de la construction, vous devez savoir que les fondations d’une maison en bois ne sont pas différentes des fondations classiques. En fonction de la taille de la maison et du terrain, les fondations peuvent être différentes en termes de structure et de conception, à commencer par les blocs de béton classiques. Lors de la pose des fondations, veillez à installer également les conduites d’eau, de gaz et d’électricité. Si vous n’avez pas les qualités requises pour réaliser une fondation solide et durable selon les normes ; il sera plutôt judicieux de faire construire maison en bois par un professionnel.

Les cadres

L’installation des cadres muraux en bois peut commencer quelques jours après la pose des fondations, si les températures extérieures dépassent 10 degrés Celsius. En général, les maisons en bois sont construites à partir de panneaux muraux préfabriqués, ce qui facilite le processus de construction, à moins que vous ne préfériez une maison traditionnelle en bois rond. Vous pouvez également opter pour des murs de type sandwich dans lesquels les pièces de bois sont installées une à une. Dans tous les cas, la première étape de l’assemblage de la maison consiste à poser le plancher en bois sur une membrane imperméable. Que vous choisissiez des murs classiques ou des panneaux préfabriqués, veillez à appliquer un traitement ignifuge, imperméable et anti-moustiques pour le bois. L’isolation thermique peut être réalisée à l’aide de laine minérale recouverte d’une membrane anti-condensation, puis de plaques de plâtre ignifuges dans les pièces et de plaques de plâtre anti-humidité dans la cuisine et la salle de bain.

Le toit

L’étape finale consiste à installer le toit, qui doit être bien isolé, en deux couches et avec de la laine minérale entre les deux, pour aider à maintenir une température confortable à l’intérieur, quelle que soit la saison. Vous pouvez ensuite choisir des tuiles métalliques ou en terre cuite et des feuilles de bitume. Pensez aux systèmes de drainage, aux évents de faîtage, aux ventilateurs d’évacuation des greniers, aux lucarnes ventilées et autres détails architecturaux qui peuvent augmenter le confort de votre maison tout en réduisant les coûts de refroidissement dans les climats chauds.

Catégories : Maison

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *