Peindre une voiture est important, car cet habillage rehausse l’esthétique du véhicule. Vous pouvez peindre vous-même votre automobile, mais pour avoir des résultats satisfaisants, il vaut mieux solliciter un professionnel.

Quelles étapes pour peindre une voiture ?

La peinture auto embellit la carrosserie de votre voiture en plus de la protéger des intempéries. Néanmoins, cet art se fait en différentes étapes. Chaque phase doit être associée à un niveau d’exigence notable.

La peinture n’est pas seulement esthétique. Ainsi que précisé, elle est surtout là pour faire office de protection contre certains désagréments dont la corrosion. En outre, la pose se fait en quatre temps avec quatre couches distinctes. Ce sont notamment :

  • La peinture par électrodéposition
  • L’apprêt
  • La base ou peinture qui donne la couleur
  • Le vernis de finition

Les différentes peintures pour voiture

Pour peindre votre voiture, vous avez le choix entre trois variétés de peinture dont :

  • La peinture cellulosique
  • La peinture glycérophtalique séchage « air »
  • La peinture acrylique

La peinture cellulosique pour voiture

Elle sèche rapidement et vous pouvez améliorer le résultat final en utilisant du papier abrasif 600 et via un dépolissage au savon. La viscosité est mesurée en seconde. Il s’agit du temps d’écoulement de 100 cm3 de peinture qui a été diluée à 20°C dans un orifice mesuré.

Si vous voulez obtenir un rendu brillant, lustrez et polissez à la main. Le polissage en question se fait à l’aide d’une pâte abrasive.

La peinture glycérophtalique séchage « air »

Ces peintures sont également connues sous le nom de « peintures à brillant direct ». Elles réduisent le temps de la main d’œuvre et du lustrage. Cependant, l’application se fait uniquement dans un local hors de la poussière et qui est dûment chauffé, ce qui permet d’écourter le temps de séchage.

Ce sont des peintures souples qui ont un excellent pouvoir garnissant. Il convient de faire du pistolage à 20°C. Ce type de peinture n’atteint une bonne dureté qu’un mois après l’application.

La peinture acrylique

La résine acrylique durcit avec la polymérisation des esters du même acide acrylique. C’est ce qui différencie ces peintures de la peinture glycérophtalique et de la peinture cellulosique. En outre, cette peinture s’associe à différents avantages dont une dureté prouvée, une teinte stable, une conservation du brillant et un rattrapage des défauts visibles en surface.

Par ailleurs, la peinture acrylique durcit très rapidement. La voiture sera manipulable 90 mn après la pose.

Comment choisir la peinture de sa voiture ?

Le choix de la peinture pour voiture repose sur différents critères. Déjà, une peinture foncée a tendance à absorber les rayons du soleil. Si la carrosserie se réchauffe, il fera plus chaud dans l’habitacle. Ainsi, vos passagers auront tendance à ouvrir les fenêtres, sinon, ils vont augmenter la climatisation. Cela consomme plus de carburant. Aussi, il vaut mieux choisir une peinture de voiture claire.

Il faut également tenir compte de la sécurité. Les teintes foncées sont moins visibles dans l’obscurité que les teintes claires. Les voitures noires et celles qui sont bleue-nuits sont plus exposées aux accidents. Les voitures blanches par contre ne représentent que 10% des accidents corporels et ces pourcentages restent les mêmes depuis 2014. Pour votre sécurité, optez donc pour une peinture claire.

En outre, il ne faut pas oublier les aspects pratiques d’une bonne peinture de voiture. Bien que le noir reste très en vogue, il demeure une couleur fragile qui ne résiste pas aux lavages de voitures. Pour sa part, le blanc est plus salissant et les teintes grises laissent apparaître les imperfections (coups, griffes…). La peinture métallisée est moins sensible à la poussière alors que le flashy peut déprécier votre voiture. Il est donc préconisé de choisir une teinte classique qui facilite la revente.

La couleur et la culture

De nombreuses marques de voitures sont liées à une couleur particulière dans l’imaginaire collectif. La Ferrari est souvent associée au rouge ce que le vert appartient à la Jaguar. Le gris argenté rappelle la sublime Mercedes alors que la Bugatti est associée au bleu.

Ces traditions remontent déjà au siècle passé alors que les compétitions automobiles faisaient rage. Les belles voitures allemandes portent toujours une couleur gris métal, argentée ou blanche. En Belgique, les automobiles sont plutôt jaunes alors qu’elles ont des rayures longitudinales aux USA. En France, on mise sur le bleu et les voitures italiennes portent de belles teintes rouges.

Aujourd’hui, tout est une affaire de préférence. Il vaut mieux penser à la consommation plutôt qu’à la culture.

Catégories : Technologie

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.