Le métier de chauffeur de taxi intéresse beaucoup de monde actuellement. Certainement parce que c’est un métier qui a de multiples avantages. Cependant, tout le monde ne peut pas devenir un chauffeur de taxi. Il faudra avant tout remplir quelques conditions obligatoires, dont l’obtention d’une carte professionnelle qui en fait partie. Mais pour s’en procurer, quelques démarches sont à accomplir.

Les raisons d’un tel engouement pour le métier de taxi

Le métier de taxi est un métier qui attire beaucoup de candidats. Cela s’explique certainement par le fait que le métier est facile d’accès. Tous les mois, les candidats peuvent passer les examens et le coût de la licence est beaucoup moins cher qu’auparavant. Mais ce n’est pas tout, le métier de taxi Achères est une activité qui permet d’être autonome. Il est possible d’avoir une grande liberté. Sans avoir de patron, il est possible de travailler le jour ou bien la nuit. C’est au conducteur de taxi d’équilibrer sa vie selon sa situation.

En outre, devenir taxi c’est pouvoir garder tous les paiements reçus par les clients. Et même s’il travaille pour une compagnie, le salaire du conducteur reste intéressant. Mis à part cela, ce métier fait bénéficier des interactions sociales. Tous les jours, il accompagne des clients différents. Il échange à chaque fois avec de nouvelles personnes et parcourt à chaque fois de nouvelles destinations. Ce qui fait de chacune de ses journées uniques et intéressantes.

Cependant pour jouir de ce métier, il faut respecter plusieurs conditions, dont l’obtention d’une carte professionnelle de taxi Achères.

Comment obtenir cette carte ?

Pour devenir chauffeur de taxi Achères, il faut remplir un bon nombre de conditions à savoir l’obtention d’un permis de conduire d’au moins 3 ans, d’un brevet en secourisme et d’un certificat médical. Il y a également la présentation d’un casier judiciaire vierge et la possession d’une carte professionnelle. En ce qui concerne cette dernière, pour l’obtenir il faut réussir un examen préparé par la chambre des métiers et de l’artisanat.

Cet examen est en effet un examen du CCPCT ou Certificat de capacité professionnelle de chauffeur de taxi. Si vous réussissez votre examen et que vous obtenez votre certificat de capacité professionnel, alors vous aurez droit à la carte professionnelle. Pour réussir cet examen, il faut passer deux tests. L’un consiste à questionner sur la connaissance du territoire, des règles de sécurité routière, des règlementations liées à l’exercice du métier et de la maîtrise des deux langues qui sont le français et l’anglais. C’est donc une épreuve théorique. En ce qui concerne la seconde épreuve, celle-ci se focalise sur la pratique. Il faudra faire un parcours de 20 minutes. L’examinateur va analyser les connaissances du futur chauffeur de taxi sur le terrain. Il analysera également sa manière d’accueillir les clients ainsi que sa capacité à facturer ces derniers.

Pour participer à cet examen, une inscription auprès de la préfecture est nécessaire. Un formulaire à remplir se trouve directement à la préfecture. Par ailleurs, pour faciliter la tâche aux candidats, l’inscription peut se faire en ligne sur son site Internet. Sachez toutefois que cette inscription a un prix. Il faut préparer un montant de 195 euros. Après, il ne reste plus qu’à effectuer l’examen et le réussir pour se procurer la carte professionnelle. C’est la préfecture qui fournira cette carte.

Le chauffeur et ses obligations

Lorsque le chauffeur de taxi dispose de sa carte professionnelle, il est soumis à certaines obligations. Par exemple, lorsque le chauffeur de taxi Achères a sa carte professionnelle entre les mains, il se doit de la poser sur la vitre avant de la voiture. Ceci est fait dans le but de voir la photographie de son détenteur à l’extérieur du véhicule. En outre, même si le conducteur de taxi dispose de sa carte professionnelle, il doit encore réaliser une formation continue de 14 heures. Mais cela doit s’effectuer tous les 5 ans dans un centre de formation agréé. Le titulaire de la carte doit également réaliser une visite médicale tous les 5 ans. Ceci dans le but de la conserver. Notons toutefois qu’à partir de 60 ans, cette visite se fait tous les 2 ans et à partir de 76 ans, cette visite se fait chaque année. Et pour finir, lorsque l’activité du chauffeur cesse, il doit restituer sa carte à la préfecture. Et cela dans les 48 heures. Si le chauffeur ne respecte pas cette règlementation, la préfète a tout à fait le droit de retirer la carte professionnelle.

Quand peut-on faire la demande de la carte ?

Une fois l’examen réussi, la demande de carte professionnelle de taxi Achères est possible. Elle doit se faire au cours des 3 mois suivants la réussite de l’examen. C’est la préfecture du lieu où vous avez effectué et réussi l’examen qui délivrera cette carte professionnelle. Notons que cette carte vous lie au département auquel vous avez été inscrite. Alors, elle ne sera valide que dans ce département. Toutefois, il existe un moyen de travailler dans un autre département. Pour ce faire, il faut passer un examen supplémentaire pour tester vos connaissances sur un autre territoire. C’est une formation à la mobilité de 14 heures dans un centre de formation agrée. C’est une formation payante. Si tout se passe bien, il ne reste plus qu’à solliciter une nouvelle carte. Désormais lors d’un contrôle, la carte professionnelle dans le département d’origine ne sera pas valable. Ce qu’il faut c’est la carte fournie par le département où la formation à la mobilité a été accomplie. Celle-ci doit être accompagnée par le certificat de capacité professionnelle de chauffeur de taxi qui lui a été accordé dans le département d’origine.

Les pièces nécessaires à envoyer pour recevoir sa carte professionnelle

Pour faire une demande de carte professionnelle, quelques pièces doivent être fournies. On cite par exemple l’attestation de la réussite à l’examen de chauffeur de taxi. Mis à part cela, il faut fournir une copie recto verso de la pièce d’identité, une copie recto verso du permis de conduire et une photo d’identité. Ce n’est pas tout, il faut également une copie d’attestation de formation aux gestes et aux soins d’urgence ainsi qu’un courrier de demande comportant toutes les coordonnées de la personne qui demande la carte.

Une fois toutes les pièces indispensables réunies, la demande doit être envoyée à la préfecture par l’intermédiaire de la poste.

 

 

 

Catégories : Transports

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.